L’éducation du chiot

Quelques bases essentielles pour que l’éducation du chiot se passe dans les meilleurs conditions.

Comme il est mignon ce petit chien qui vient de rentrer dans la maison, il vous regarde de ses yeux tendres et vous craquez complètement, mais attention, les quelques principes suivants pour l’éducation du chiot vous aideront à vous rendre la vie plus harmonieuse avec votre nouvel ami.

L’âge à son importance. Vous n’aurez pas le même comportement entre un chiot et un chien adulte.

Ne perdez pas de temps! plus vous adopterez un comportement juste dès le départ, plus votre petit chien sera équilibré et aura confiance en vous.

Si vous avez la chance d’avoir une portée chez vous telle que je l’ai connue avec Folie et ses trois petites filles, alors pas d’inquiétude.

En général, la mère prend la responsabilité de ses chiots pendant environ un mois. J’ai préparé une grande caisse en bois garnie de douces serpillières, et tous les matins je retrouvais la caisse toujours propre! au bout d’un mois, Folie m’a fait comprendre qu’il fallait que je prenne le relais!

naissance de teckels

J’avais installé un coussin à côté de la niche pour que Folie puisse se reposer et surveiller ces petits en toute tranquillité.

naissance de teckels

Mais revenons à l’éducation du chiot qui peut débuter vers l’âge de trois mois.

Dans la nature, les animaux vivent souvent en groupe dans lequel il y a un chef. Et bien le chef c’est vous et il faut lui apprendre le plus vite possible pour éviter tout débordement. Une main de fer dans un gant de velours. De l’autorité pratiqué avec intelligence! Cela va rassurer le jeune chiot, il va tout de suite comprendre qui il faut écouter et sur qui il peut compter.

  • Donner lui toutes les chances de se sentir chez lui en lui indiquant où se trouve son emplacement personnel pour dormir
  • Installer lui son coin repas
  • Ne lui imposez pas la solitude trop longtemps. J’attache une grande importance aux six premiers mois d’éducation.
  • Le jeu est très important. Donnez lui ses propres jouets pour qu’il ne se défoule pas sur vos chaussures! Maya a eu une peluche en forme de chien et elle s’en servait comme oreiller!

L’éducation de la propreté

Il y a quelques années, j’ai adopté un cocker, son maitre ne le supportant plus. Pourquoi? Tout simplement lorsque celui-ci l’approchait, la petite chienne faisait pipi. Inutile de vous dire que la relation de confiance entre ce maître et sa chienne ne s’est jamais établie. On a voulu me la confier pour résoudre ce problème, mais entre cette chienne et moi ce fut le coup de foudre. J’acceptais de la prendre à condition de pouvoir la garder! cette grande amitié dura 13 années, et  je pourrais vous raconter tant de belles choses partagées avec mon cocker anglais. Mais je ne peux m’éloigner de mon sujet alors je peux vous dire que ma chienne est redevenue propre très vite puisque la relation de confiance entre nous a été immédiate.

L’anatomie du chiot ne lui permet pas d’être propre avant 4 mois, mais vous pouvez lui faire comprendre qu’il doit se soulager dans un endroit précis. Par exemple sur un linge posé dans la même pièce que sa niche. A vous les lessives, il faut tenir cet endroit absolument propre sans trace d’odeur.

Vous devez lui apprendre à faire ses besoins à l’extérieur  le plus vite possible, à condition qu’il soit à jour de ses vaccins,  les trottoirs ne sont pas toujours propres!

Ne soyez pas avare de compliment, mais sachez qu’il peut quelquefois oublier la leçon et se soulager dans la maison. Ne le punissez pas et surtout ne lui mettez pas le nez dans son erreur, cela ne sert strictement à rien. Le chiot peut être propre vers l’âge de 6 mois mais ne vous inquiétez pas si cela est plus long, il peut y avoir des élèves tardifs!

A vous de repérer le moment urgent d’une demande de sortie. Le chien peut tourner dans la pièce, renifler le sol ou simplement vous lancer un regard d’urgence! Soyez à son écoute, c’est le gage de la réussite.

Essayer d’être régulier dans vos promenade surtout au début. Vous pourrez espacer vos sorties lorsque l’apprentissage de la propreté sera entièrement acquis.

La méthode doit toujours être positive. Récompenser le par des caresses et des mots doux à l’extérieur. Pour les oublis à l’intérieur, je préfère nettoyer sans qu’il s’en rende compte, excepté si vous le prenez sur le fait. Vous pouvez montrer votre autorité par un « non » un peu sonore mais n’en faite pas trop!. Nettoyer en dehors de sa présence pour qu’il ne soit pas en train de jouer à côté de vous pendant votre dur labeur!

Avec de la patience et de l’intelligence, vous arriverez facilement  à résoudre le problème de la propreté dans l’éducation du chiot

L’éducation de la solitude

Il faut bien en passer par là,  il vous arrivera forcément des moments d’absence ou votre chiot devra rester seul pendant un moment. Si possible pas trop long surtout au début.

Vous pouvez commencer cet apprentissage en provoquant de petites absences, mais n’en faite pas toute une histoire!. Vous partez tout simplement et revenez 10 minutes après. Pas besoin de le récompenser puisque cette première solitude doit lui paraitre tout à fait normal. Ensuite vour pouvez prolonger vos absences avec la même attitude.

Je pense que si vous adoptez un chiot ce n’est pas non plus pour le laisser une journée entière enfermé. Cette apprentissage compte surtout pour son équilibre et qu’il n’est pas peur d’être abandonné puisque un départ équivaut aussi avec un retour.

Les points importants à respecter dans l’éducation du chiot

  • Donner ses repas après les vôtres. C’est important pour que le chiot vous laisse tranquille pendant votre déjeuner.
  • Un chiot ne doit pas grogner lorsque vous voulez lui retirer sa gamelle. Soyez autoritaire et grondez le d’une voix forte.
  • Expliquez aux enfants que le chiot n’est pas un jouet.
  • Ne le laissez pas dormir dans la chambre et encore moins sur le lit. Je sais que quelquefois c’est assez tentant, mais si pour une raison ou une autre vous changez d’avis, il est difficile de revenir en arrière et cela vous rendra malheureux autant que votre chien. Votre chiot à sa niche et ne vous donnera pas sa place…alors!
  • Ne le laissez pas sauter sur vous, surtout si le chiot est un Saint Bernard! n’oubliez pas que dans la hiérarchie vous êtes le dominant et qu’il doit vous respecter.

J’espère que ces quelques conseils vous aideront dans l’éducation du chiot. N’oubliez pas que ce blog est comme une lettre ouverte, vous pouvez y ajouter votre expérience ou poser vos questions.

Ces trois petites chiennes sont toutes très bien éduquées et très équilibrées, car je ne vous ai pas confié la recette principale pour arriver à ce résultat… c’est l’amour bien sûr!!

chiot teckel

 

2 comments to L’éducation du chiot

  1. céline dit :

    Un article des plus intéressants surtout si on veut que le chiot soit social … et éviter ainsi les abandons.
    Quand j’ai adopté ma Fripouille au décès de son précédent maître, elle n’avait aucune éducation … son ancien maître lui autorisait tout et pour elle comme pour nous cela a demandé beaucoup d’efforts pour rectifier ses mauvaises habitudes.
    bises

  2. saralaura dit :

    Mais tu as des petits! Comme j’aime!
    je n’ai pas eu de problèmes, le seul une cocker qui ne peu pas rester seule et vraiment nous n’avons pas su la changer. Merci, donc pour ces conseils.
    Bisous.

Laisser un commentaire